Accueil > Tous usagers, tous pollueurs > Exemples et chiffres clés
Les usages domestiques
Seule une petite partie de l’eau que nous consommons sert effectivement à la boisson et à l’alimentation. La plus grosse part est utilisée pour assurer notre confort et notre hygiène.



Les principaux postes de consommation de l’eau dans les usages domestiques

  Une douche
30 à 60 litres
  Un bain
150 à 200 litres
  La chasse d’eau
10 à 20 litres
  La machine à laver le linge
90 à 120 litres
  Le lave vaisselle
30 à 80 litres
  Boisson et alimentation
2 litres/jour
  Moyenne quotidienne
150 litres

Quand on rapporte la consommation moyenne de chaque personne au nombre d’habitants d’une grande agglomération régionale comme Bordeaux ou Toulouse, on acquiert un autre point de vue sur la consommation d’eau pour nos seuls usages domestiques.

En effet, pour une population de 650 000 habitants, cette consommation de 150 l par jour et par personne représente un volume de 100 000 m3 par jour. Autrement dit, pour satisfaire les besoins domestiques en eau des habitants d’une ville comme Bordeaux ou Toulouse, il faut acheminer chaque jour une quantité d’eau qui serait l’équivalent de celle transportée par 5 000 camions de 20 tonnes. Ce qui représente une file ininterrompue de camions de près de 10 km de long !
Cette image illustre deux faits majeurs. Le premier, c’est que d’énormes quantités d’eau pour répondre à nos seuls besoins domestiques sont nécessaires. Compte tenu du fait que notre pays est relativement bien pourvu en eau, cela ne pose pas de problème majeur.
Le second fait concerne tout le dispositif technique qu’il a fallu mettre en place au fil des ans pour répondre à nos besoins. En France, le réseau d’alimentation en eau potable représente quelques 800 000 km de tuyaux et de canalisations, soit deux fois la distance de la Terre à la Lune.
Le premier réseau moderne d’alimentation en eau potable a été réalisé en 1854, à Paris. Il aura donc fallu pratiquement un siècle pour que, partout en France, chaque habitant puisse disposer d’une eau bonne à boire et disponible à tout moment.

On a tendance à l’oublier, mais l’alimentation en eau potable est une conquête relativement récente, qui a mobilisé d’importants moyens techniques et financiers. La valeur du réseau français d’adduction en eau potable est ainsi estimée aujourd’hui à plus de 76 milliards d’euros.
Ce sont justement ces moyens techniques et financiers qui manquent aujourd’hui aux pays les moins développés, dont les habitants n’ont toujours pas accès à l’eau potable pour satisfaire leurs besoins les plus élémentaires.

Les usages industriels
Pourquoi les industriels consomment-ils beaucoup d’eau ? En fait, tout dépend de l’activité et des procédés de fabrication mis en œuvre. Une laiterie, par exemple, a besoin d’eau pour laver les cuves où est stocké le lait pour la fabrication du fromage. Une usine qui conditionne des légumes et des fruits utilise de l’eau pour les nettoyer de leurs impuretés et pour qu’ils soient bien propres, avant leur mise en rayon dans les magasins. Il faut aussi de l’eau pour nettoyer les machines utilisées pour calibrer et transporter les fruits ou les légumes jusqu’aux postes de conditionnement.

Dans une papeterie, l’eau est d’abord utilisée pour humidifier le bois et accélérer le processus de maturation. Elle l’est aussi pour fabriquer la pâte à papier. Dans un atelier de mécanique, l’eau sert à refroidir les pièces qui sont usinées. Dans une usine qui fabrique de l’aluminium, on utilise des bains d’électrolyse et l’eau intervient directement dans le procédé de fabrication. Et quand on construit un bâtiment ou une maison, on est bien obligé d’utiliser de l’eau pour faire du ciment ou du béton. Les industries textiles, ainsi que celles du cuir, utilisent également d’importantes quantités d’eau dans leurs procédés de fabrication.

En règle générale, dans les usages industriels, on distingue :
• Les eaux de lavage : celles qui servent à nettoyer des produits ou des machines,
• Les eaux de refroidissement : celles qui servent à refroidir des machines,
• Les eaux de process : celle que l’on utilise directement dans les procédés de fabrication et de production


Quelques exemples de consommations d’eau
pour l’industrie

  1 kg de papier
250/300 litres
  1 kg de sucre
100 litres
  1 kg de laine
150 litres
  1 voiture
35 000 litres

Les usages agricoles
Pour en savoir plus sur les usages agricoles, voir le dossier « Eau et agriculture »